CABC / OACC Centre d'agriculture biologique du Canada

Page d'accueil du CABC
Un premier hybride de maïs biologique lancé sur le marché ontarien

par Jeffrey Carter, collaboration spéciale pour le Ontario Farmer, Mardi 7 février 2006

Vince et Rosemary Trudell, de London (Ontario), ont pris une bonne longueur d’avance avec le premier maïs de semence hybride certifié biologique au Canada.

La certification a été accordée à la fin janvier par OCPP/Pro Cert Canada Inc. à un hybride de 2600 unités thermiques du maïs présenté par De Dell Seeds. Toutes les unités sont maintenant vendues.

Le maïs a été cultivé près de Tillsonburg par Steve Gubesch, qui avait passé contrat avec De Dell.

« C’est la première semence d’une longue série à venir. Maintenant que nous savons comment procéder, nous proposerons un plus grand nombre de variétés l’an prochain », a déclaré Vince Trudell.

« Cette production n’est pas pour les âmes sensibles! »

M. Gubesch a, en effet, dû relever davantage de défis qu’en culture de semences de maïs conventionnelles, explique Vince Trudell. La distance d’isolement exigée est trois plus grande et la pression des adventices complique les opérations de déterrage et d’écimage.

M. Trudell précise que l’hybride biologique DL-1220 existe également en variété conventionnelle avec des rendements supérieurs à la moyenne dans les essais. Le DL-1220 va faire de la concurrence aux variétés actuellement importées au Canada.

Si les producteurs biologiques ne sont pas en mesure d’avoir accès à des hybrides biologiques, ils peuvent également planter des hybrides conventionnels non traités.

M. Trudell et son épouse ont lancé cette entreprise familiale particulière en 1999. Il rappelle qu’il ne leur a pas été facile de s’établir mais que leur persévérance commence à porter fruit.

« Nos ventes de 2006 atteignent le double de l’an passé. Nous proposons une meilleure offre, et les gens en entendent parler. »

Selon Vince, lancer une nouvelle entreprise représente un défi énorme. Les efforts de De Dell ont été compliqués par l’introduction des hybrides de maïs génétiquement modifié dotés du gène BT, quelque chose d’absent de son entreprise.

« Génétiquement, nous avons un maïs qui se tiendra mieux que toute autre variété, et c’est avant tout une question de génétique [sélection conventionnelle] », poursuit Vince Trudell. « Avec cette histoire de gène BT, ça nous a pris plus de temps [pour établir notre entreprise]. Maintenant, ils [les agriculteurs] ont décidé qu’ils n’avaient pas besoin de cette caractéristique BT… ce que nous leur répétons depuis le début. »

Dell Seeds est administré par la même famille. Ils sélectionnent de nouveaux hybrides et acquièrent des caractéristiques génétiques de variétés de maïs.


© Copyright 2006, Ontario Farmer. Autorisation de publication accordée.


English

Haut de la page

© 2012, Centre d'agriculture biologique du Canada (CABC)

 

Dalhousie University Centre d'agriculture biologique du Canada