CABC / OACC Centre d'agriculture biologique du Canada

Page d'accueil du CABC
La croissance de l’industrie biologique américaine perd de son élan

par Sean Pratt, Western Producer, salle des nouvelles de Saskatoon, 18 mai 2006

CHICAGO, Ill. — Les ventes d’aliments et de boissons biologiques aux États-Unis fléchissent après avoir connu une croissance vertigineuse depuis plus de dix ans.
Selon un sondage effectué auprès des fabricants par l’Organic Trade Association, les ventes au détail s’élevaient à 13,8 milliards de dollars américains en 2005.

Cela représente une augmentation de 13 pour cent par rapport au chiffre de ventes de 12,2 milliards de 2004, une hausse toutefois bien inférieure au rythme de croissance historique.

Depuis 1990, les ventes de produits biologiques enregistraient une hausse de 20 à 24 pour cent par année. Caren Wilcox, la directrice générale de l’OTA, a indiqué que la baisse du pourcentage est inévitable au fur et à mesure que la valeur totale (en dollars) augmente; mais elle a oublié de mentionner que le chiffre des ventes de 2005 a chuté de 700 millions de dollars par rapport à l’objectif de 14,5 milliards de dollars que l’OTA avait elle-même fixé.

L’OTA avait prévu qu’en 2006, les ventes totaliseraient à 16 milliards de dollars, une augmentation de 16 pour cent par rapport aux ventes de 2005. Bien que le rythme des ventes ait fléchi, la part des achats biologiques de toutes les ventes au détail alimentaires est passée de 1,9 pour cent en 2003 à 2,5 pour cent en 2005.

Presque tous les grands détaillants et plusieurs détaillants de moindre envergure consacrent de l’espace d’étalage aux marques biologiques, déclare Wilcox. « Nous connaissons un succès extraordinaire », dit-elle. Sa déclaration est confirmée par les résultats d’un sondage en ligne effectué par la firme The Hartman Group auprès de 2 109 consommateurs dans l’ensemble des États-Unis.

Le rapport, publié le 8 mai, indique que 73 pour cent des sujets interrogés achètent des produits biologiques de temps à autre, comparativement à 55 pour cent en 2000, la dernière fois qu’un sondage semblable a été effectué. « Les achats occasionnels ont connu une hausse phénoménale », a déclaré le président-directeur général de la firme The Hartman Group, Harvey Hartman, aux délégués participant à la conférence All Things Organic. Mais il existe un noyau de consommateurs, soit 23 pour cent, qui achètent des produits biologiques au moins une fois par semaine.

Près de la moitié des répondants qui achètent des produits biologiques font leurs achats dans des magasins d’aliments naturels, comparativement à 29 pour cent en 2000. Les épiceries perdent des ventes au profit d’autres filières de distribution, telles que les centres commerciaux et les magasins de rabais, où 15 pour cent des répondants ont dit magasiner, comparativement à 9 pour cent il y a cinq ans.

Cette tendance devrait nettement retentir dans les prochains sondages. « Nous croyons que l’arrivée de Wal-Mart sur le marché aura des répercussions considérables », affirme Hartman.

Le sondage a également révélé que les consommateurs recherchent de plus en plus le sceau biologique du département de l’Agriculture des États-Unis (United States Department of Agriculture) sur les produits qu’ils achètent. « Ils ne savent pas exactement ce que cela veut dire, mais ils sont satisfaits de savoir que quelqu’un s’occupe de la réglementation de ces produits », déclare-t-il. Même si la plupart des produits biologiques sont placés dans les zones périphériques des épiceries, là où se trouvent les produits de la terre, les viandes et les produits laitiers, certaines marchandises transformées et emballées destinées aux enfants ont reçu un accueil favorable.

Également attribuable aux jeunes est la nouvelle tendance observée dans les rayons des produits laitiers et des viandes depuis que les parents ont commencé à s’inquiéter de ce que contiennent les produits conventionnels. « Il est devenu de plus en plus important d’éviter les hormones », déclare Hartman.


Le CABC tient à remercier Western Producer de lui avoir donné l’autorisation d’afficher cet article sur son site Web. Décembre, 2006.


English

Haut de la page

© 2012, Centre d'agriculture biologique du Canada (CABC)

 

Dalhousie University Centre d'agriculture biologique du Canada