CABC / OACC Centre d'agriculture biologique du Canada

Page d'accueil du CABC

Pas si modeste, la carotte biologique canadienne!

Possibilités de remplacement des importations pour les producteurs biologiques nationaux

Centre d'agriculture biologique du Canada

L’amour des Canadiens envers les produits « locaux » serait plus qu’une passade dans leur engouement pour la cuisine. Il s’agirait plutôt d’un véritable engagement. En effet, les consommateurs choisissent de plus en plus des produits régionaux ou nationaux lorsqu’ils achètent des biens de tout acabit, particulièrement leurs aliments. Des projets pilotes de vente au détail et une étude de simulation de magasinage en épicerie récemment menée par Agriculture et Agroalimentaire Canada ont révélé la tendance suivante : même si les consommateurs du pays déclarent que le prix est un critère clé de décision d’achat, leurs acquisitions sont davantage déterminées par les indications de marque et d'origine canadiennes que par le prix!

Bonne nouvelle pour les producteurs biologiques canadiens, idéalement positionnés pour répondre au désir d'achat local ou canadien de la population en lui fournissant des aliments nutritifs, savoureux et produits de manière durable, respectueuse de l'environnement et profitable aux collectivités locales.

Le secteur des aliments biologiques est le segment de l'industrie alimentaire canadienne qui connaît le plus fort développement, avec une croissance annuelle comprise entre 15 et 20 %. En 2008, les ventes au détail d’aliments biologiques étaient estimées à 2 milliards de dollars, ce qui représente 2,5 % du total des ventes d’aliments au détail au Canada. Cependant, d'après un rapport de Holmes et Macey paru en 2007, environ 80 % des aliments biologiques en question sont importés, principalement des États‑Unis.

En 2009, le sondage annuel de « Cultivons Biologique Canada » (Canadian Organic Growers) a dénombré 3 914 producteurs biologiques certifiés et 695 463 hectares de terres consacrées à la production biologique. Malgré l’augmentation des superficies et du nombre d’agriculteurs biologiques au cours des années, l’agriculture biologique n'occupe que 1 % des terres agricoles exploitées au Canada; les possibilités de croissance et de remplacement de produits importés par des produits nationaux sont donc énormes. Aucun exemple n'illustre mieux ces possibilités que celui de la carotte biologique, qui peut être produite dans toutes les provinces canadiennes, offerte dans un marché immédiatement après sa récolte ou entreposée pendant sept à neuf mois pour être vendue en hiver. Les agriculteurs biologiques font pousser des carottes précoces, de culture principale et tardives et les emballent dans divers formats pour répondre aux besoins des consommateurs (p. ex., botte de carottes avec leurs feuilles, sachets de mini‑carottes pelées prêtes à manger, carottes de table ou à jus sans feuilles vendues fraîches ou vieilles de plusieurs mois dans des sacs de détail ou de gros, etc.). Qu’elles soient exotiques, avec leur couleur pourpre, ou sucrées et croquantes comme les variétés orange courantes, les carottes biologiques ne manquent pas de panache!

Le Canada produit beaucoup de carottes, mais en importe des quantités conséquentes tout au long de l'année, surtout entre janvier et juin, avant que la production nationale n’atteigne son plein rendement. D’après les données de production et d’échanges commerciaux de Statistique Canada, le pays en a importé 105 352 tonnes (biologiques et non biologiques) en 2010, soient 21 % de toutes les carottes vendues sur les marchés intérieurs du frais et de la transformation. Les carottes biologiques représentaient 16 % (16 560 tonnes) des importations, toujours en 2010, ce qui correspond à 10 fois la quantité de carottes biologiques produites dans ses frontières (la production nationale étant estimée à 1 634 tonnes). Le rapport importations/production calculé pour les années antérieures (2008 et 2009) était du même ordre.

Pour les trois catégories de carottes biologiques, le tableau 1 fournit les données d’importation recueillies par Statistique Canada à l’aide des codes d’importation du Système harmonisé (SH). Bien que les grandes quantités de carottes biologiques importées représentent des possibilités de remplacement équivalentes pour les producteurs canadiens, il importe de souligner que les agriculteurs biologiques nationaux commercialisent essentiellement des carottes en botte, en cello, de table et destinées à faire du jus, et non des mini‑carottes. Or les catégories de mini‑carottes comptent pour 50 à 55 % du total (en volume) des carottes biologiques importées. Le potentiel de substitution des importations de ces carottes miniatures est donc élevé pour les producteurs biologiques canadiens ayant la capacité d’ajouter de la valeur marchande à leurs produits de récolte.

Tableau 1 : Total des importations par catégorie de carottes biologiques

De janvier à janvier Total des importations
Carottes, certifiées biologiques, fraîches ou réfrigérées - Importations canadiennes, toute provenance
Source : Statistique Canada
Code SH Description Quantité (kg)
2007 2008 2009 2010
HS:0706.104010 Carottes (vrac ou emballées, mini exclues) 6,536,380 8,154,918 8,214,022 7,367,350
HS:0706.102011* Mini‑carottes (vrac ou en sac de masse ≤ 1 kg)   2,057,706 3,409,010 2,191,669
HS:0706.102012* Mini‑carottes (vrac ou en sac de masse > 1 kg)   1,996,369 3,829,447 7,001,167
**
 *code mis en œuvre en juillet 2008 TOTAL 6,536,380 12,208,993 15,452,479 16,560,186
** 7 001 167 kg est une quantité très inhabituelle comparée aux 3 319 464 kg de mini‑carottes courantes en vrac ou en sac de plus de 1 kg importés en 2010. Le chiffre pourrait avoir été faussé par une erreur de saisie aux douanes.

La figure 1 fournit les volumes mensuels d’importations de carottes « normales » (non miniatures) de 2007 à 2010 et la figure 2, la valeur mensuelle moyenne en dollar d’un kilo de carottes normales en 2010. Ces volumes et valeurs sont des renseignements précieux, car ils révèlent que les importations et les prix sont élevés de décembre à mai. Il serait donc judicieux de tenter un remplacement des importations pendant la période.

 

Figure 1

Figure 1 : Carottes biologiques - Total mensuel des importations

Figure 2*Les prix FAB origine n’incluent pas les coûts de transport ou d’entreposage. Pour estimer les prix de vente aux détaillants, ajouter une marge de grossiste de 25 à 35 % aux données.

Figure 2 : Carottes biologiques importées – Valeur en dollars par kilogramme

Les producteurs biologiques devraient consulter les données de Statistique Canada et de Cultivons biologique Canada pour planifier leurs cultures et l’entreposage et la mise en marché des produits. Les distributeurs détiennent également une mine d'information; ils peuvent fournir historiques de données et de prix en temps réel aux agriculteurs et les conseiller quant au meilleur moment pour écouler les produits. Les distributeurs qui se sont engagés à soutenir les producteurs biologiques canadiens prendront une marge inférieure sur les produits canadiens, afin de réduire la différence de prix entre les produits cultivés à l’étranger et les produits nationaux et contribuer à la circulation de denrées locales dans les canaux de vente au détail.


References:
Agriculture and Agri-Food Canada, 2010.  Canadian Grocery Shopping Simulation Study, March 2010. Accessed March 2011

Agriculture and Agri-Food Canada, 2008. The Canadian Organic Sector, Trade Data and Retail Sales (2008)

Holmes, M. and Macey, A, 2007. Canada’s Organic Market. Accessed March 2011

Macey, Anne. 2010. Certified Organic Production in Canada 2009. Canada Organic Growers.  Feb 2010. Accessed March 2011

Shore, Randy. 2011.  Grocery customers eat up Eat Canadian pilot project - Ottawa testing branding program at Stong's Market in Dunbar. Vancouver Sun. January 28, 2011. Accessed March 2011

Statistics Canada, Certified Organic Commodity Harmonized Import Codes.  Accessed March 2011
[To obtain import data for organic commodities tracked by Statistics Canada, submit a request to a government representative on the following website

Statistics Canada. 2011.  Fruit and Vegetable Production – February 2011. Catalogue no. 22-003-X. Accessed March 2011


Cet article a été rédigé par Gunta Vitins, O-Team, pour le CABC grâce au soutien financier de la Grappe scientifique biologique du Canada (une partie de l’Initiative de grappes agro-scientifiques canadiennes du Cadre stratégique Cultivons l’avenir d’Agriculture et agroalimentaire Canada. La Grappe scientifique biologique est le fruit du travail de coopération accompli conjointement par le CABC, la Fédération biologique du Canada et les partenaires de l’industrie.


English


Affiché en octobre 2011

Haut de la page

© 2012, Centre d'agriculture biologique du Canada (CABC)

 

Dalhousie University Centre d'agriculture biologique du Canada