CABC / OACC Centre d'agriculture biologique du Canada

Page d'accueil du CABC
Priorités de recherche pour 2008
Comité d’experts sur l’agriculture biologique (CEAB)

Le Comité d’experts sur l’agriculture biologique (CEAB) a défini des priorités en matière de recherche dans les huit domaines suivants : 1) animaux, 2) végétaux, 3) sols, 4) systèmes écologiques, 5) santé et qualité des aliments, 6) mise en marché, 7) politiques et 8) agriculture durable et communautés rurales. Les priorités pour 2008 poursuivent les mêmes orientations fixées de 2005 à 2007. Les priorités sont brièvement décrites et insistent sur certains domaines de recherche.

Comme priorité de recherche générale, le CEAB recommande d’établir un fonds et une procédure de demande afin de favoriser les recherches dans le domaine de l’agriculture et des aliments biologiques en vue de donner suite aux objectifs de la recherche menée pour le bien public, notamment la recherche à long terme, la mise à la disposition du public des résultats des recherches et la réduction des exigences relatives au financement de contrepartie de l’industrie. Le CEAB recommande également de faire l’examen des réalisations en recherche dans d’autres parties du monde qui sont apparentées aux besoins en recherche de l’agriculture biologique au Canada.

1) Animaux

Concevoir des systèmes d’élevage d’animaux plus propices au comportement normal et à la santé des animaux, tout en améliorant la salubrité des aliments.

Suggestions de domaines de recherche à approfondir :

  • enjeux liés au bien-être des animaux de l’élevage laitier (santé des animaux, hébergement, pâturage, nutrition, etc.)
  • lutte contre les parasites et prévention chez le bétail (particulièrement chez les ovins)
  • systèmes de gestion des environnements extérieurs de la volaille, notamment en raison de la grippe aviaire
  • systèmes conçus de façon optimale pour l’élevage porcin biologique (en fonction des parasites, des préoccupations environnementales et de la gestion des rongeurs)
  • nutrition de pâturages

2) Végétaux

Choisir et produire des variétés végétales propices à la gestion biologique, particulièrement les fruits et légumes qui sont

  • adaptées aux divers paysages et régions et aux changements climatiques
  • résistantes et tolérantes aux maladies et aux ravageurs, aptes à concurrencer les mauvaises herbes en vue d’améliorer la qualité des aliments et le rendement

Suggestions de domaines de recherche à approfondir :

  • mauvaises herbes - herbe à poux, moutarde blanche, chardon du Canada, brize intermédiaire, kochia à balais
  • insectes – punaise terne, larve de la mouche de la carotte, chrysolème du concombre, larve de taupin, mouche de la pomme, ver gris
  • maladies – tavelure du pommier, brûlure de la pomme de terre, besoin de remplacer les produits à base de cuivre

3) Sols

Élaborer des systèmes de gestion intégrée des nutriments (sols, cultures, aliments pour le bétail, bétails, fumiers/composts) et évaluer la durabilité de la production biologique.

Suggestions de domaines de recherche à approfondir :

  • explication de l’activité microbiologique du sol et gestion rentable
  • évaluation des problèmes de fertilité du sol, à court et à long terme (par exemple, la disponibilité et/ou l’accumulation de matière organique, phosphore, nitrate, zinc, cuivre, calcium et soufre)
  • évaluation des intrants acceptables par région

4) Écosystèmes

Évaluer et améliorer les biens et services biologiques (BSE). Évaluer les rapports entre les facteurs écologiques dans les systèmes de production biologique.

Suggestions de domaines de recherche à approfondir :

  • évaluation de la qualité de l’air (p. ex., gaz à effet de serre)
  • évaluation de la qualité de l’eau et de l’efficacité de l’utilisation de l’eau
  • évaluation de la qualité du sol
  • évaluation de la biodiversité
  • optimisation de la consommation énergétique et des ressources sur les exploitations agricoles biologiques

5) Santé et qualité des aliments

Déterminer les liens entre les systèmes biologiques, les aliments sains et la réduction des risques. Liens entre les aliments et la santé humaine.

Suggestions de domaines de recherche à approfondir :

  • évaluation de la concentration des nutriments, antioxydants et autres constituants biologiques dans les produits alimentaires
  • évaluation de la relation entre la qualité des sols, les amendements, les végétaux, les animaux et les aliments
  • évaluation de l’impact de la gestion sur la qualité des sols, les amendements, les végétaux, les animaux et les aliments
  • déterminer l’incidence des aliments biologiques sur la santé humaine

6) Mise en marché

Recenser les tendances émergentes en matière de consommation, satisfaites par l’importation, ainsi que les possibilités et les obstacles liés à l’investissement et au développement d’une production nationale apte à répondre aux demandes des marchés émergents.

Suggestions de domaines de recherche à approfondir :

  • évaluation de l’impact du logo « Canada biologique »
  • évaluation de la gamme et de la mise en œuvre d’autres modèles de mise en marché, notamment les coopératives, la mise en marché locale et autres (p. ex. commerce équitable)
  • recherche sur le marché canadien des produits biologiques
  • évaluation de la préférence des produits canadiens ou régionaux/locaux et de la relation au prix
  • caractérisation du marché canadien des produits biologiques (importation, exportation, filières de distribution)

7) Politiques

a. Évaluer l’impact des nouvelles cultures transgéniques (OGM) comme la luzerne sur les systèmes de production biologique tout en tenant compte des questions de réglementation et de responsabilité. Effectuer des recherches afin d'informer les décideurs politiques des enjeux entourant les cultures transgéniques du point de vue des répercussions d’ordre écologique, social et économique sur l’agriculture, et notamment son secteur biologique.

Suggestions de domaines de recherche à approfondir :

  • niveaux-seuils
  • voies de contamination (manutention du grain, semences, etc.)
  • effets sur les pollinisateurs
  • modèles législatifs permettant de traiter des questions de responsabilité
  • stratégies de développement de zones sans OGM
  • méthodes pratiques de limitation de la contamination

b. Évaluer l’impact de la nanotechnologie sur les systèmes biologiques (interdite dans les normes biologiques de l’UE fondée sur le principe de précaution)

c. Élaborer des mécanismes de politique pour le paiement et/ou la reconnaissance des biens et services biologiques (BSE) dans les systèmes de production biologique.

d. Rechercher des modèles d’utilisation des terres (p. ex. zones sans développement) pour la valeur et la disponibilité des terres pour l’exploitation biologique.

e. Rechercher des modèles pour les programmes visant les nouveaux arrivants dans le domaine de l’agriculture biologique.

f. Rechercher d’autres modèles de droits sur la propriété intellectuelle pour garantir l’accès public à la diversité génétique des variétés dans le secteur biologique.

8) Agriculture durable et communautés durables

Étudier, évaluer et rendre publiques des recommandations sur l’agriculture biologique comme modèle d’agriculture durable, responsable sur les plans environnemental, social et économique, et bénéfique pour les collectivités rurales et urbaines.

Suggestions de domaines de recherche à approfondir :

  • évaluation de la façon dont l’agriculture biologique peut étayer les rapports entre les communautés rurales et urbaines
  • évaluation des impacts et de la faisabilité de l’agriculture biologique en milieu urbain
  • établissement de liens avec les chercheurs afin de créer des moyens de subsistance durables dans les pays en développement


English

Haut de la page

© 2012, Centre d'agriculture biologique du Canada (CABC)

 

Dalhousie University Centre d'agriculture biologique du Canada